Présentation

Projet

L’École Universitaire de Recherche (EUR) Gender and Sexuality Studies (GSST) est une formation en sciences sociales spécialisée dans les études de genre et de sexualité. Elle est portée par deux établissements, l’EHESS où se déploient principalement des recherches qualitatives en sciences sociales et l’Ined qui mène de grandes enquêtes statistiques. Prenant appui sur le master « Études sur le genre » de l’EHESS, l’EUR GSST est une formation du master au doctorat qui a une double spécificité scientifique au regard de l’offre nationale et internationale : elle donne une place centrale aux recherches sur le genre et la sexualité comme nœud et révélateur privilégié des évolutions des rapports de genre ; elle forme aux méthodes statistiques comme outils d’objectivation du genre et de la sexualité.
L’EUR GSST prend place au cœur du Campus Condorcet, situé à Aubervilliers et implique au moment de sa mise en place 6 laboratoires de recherche : le CEMS, le CéSor, le CESSP, le CMH, le CRH et l’IRIS.

La formation proposée par l’EUR GSST repose sur 3 principes

1/  Formation progressive ancrée dans la pratique de l’enquête et l’interdisciplinarité

Il s’agit d’une formation progressive dans les études de genre et de sexualité qui a pour originalité de reposer sur l’enquête dans sa dimension interdisciplinaire. Elle s’appuie sur un apprentissage en pratique et est attentive aux espaces nouveaux ou sous-investigués (milieux ruraux, péri-urbains, espaces numériques). Elle donne une place privilégiée à l’articulation des méthodes qualitatives et quantitatives, à la maîtrise et à la production de données sur le genre et la sexualité en lien avec les autres rapports sociaux (de classe, d’âge, etc.), à la réflexion sur les opérations d’objectivation.

2/ Circulation des savoirs

Dans l’espace de la recherche internationale, les étudiant·es ont en effet vocation à s’insérer dans un réseau international des études de genre et de sexualité, la mobilité sera un élément constitutif de la formation. L’EUR GSST est aussi un lieu de diffusion des savoirs sur les scènes extérieures au monde académique à travers l’organisation d’évènements ouverts à un large public et en lien avec l’ensemble des partenaires du Campus Condorcet et des acteur·ices locaux·ales.

3/ Professionnalisation des étudiant·es et formation des professionnel·les

Les évolutions sociales concernant le genre et la sexualité, comme récemment la dénonciation mondiale des violences sexuelles, suscitent des besoins professionnels au-delà du monde académique. L’EUR GSST a vocation à former des chercheur·ses, mais aussi un ensemble de professionnel·les qui mettront en œuvre leurs savoirs pour répondre aux défis de l’égalité entre les sexes, des discriminations ou de la santé publique. Aussi, la formation comporte un volet de professionnalisation qui repose notamment sur des partenariats avec des associations, des institutions publiques… Le public visé est donc large, allant des étudiant·es en formation initiale aux professionnel·les souhaitant se former en sciences sociales du genre et de la sexualité.

Équipe et gouvernance

La gouvernance de l’EUR GSST est assurée par un Comité exécutif, un Conseil pédagogique et un Conseil scientifique, ainsi qu’un Conseil d’administration.

Comité exécutif

Le Comité exécutif définit les orientations stratégiques et pilote le projet. À ce titre, il élabore l’offre de formation, le contenu et l’évolution des activités pédagogiques et scientifiques du projet, en s’appuyant sur les travaux du Conseil pédagogique. Il coordonne les différents partenaires impliqués et examine les propositions d’association à des organismes dotés de la personnalité morale et donne son accord. Enfin, il assure la gestion de l’EUR GSST.

Il est composé de :

  • Christelle Avril, responsable scientifique et technique de l’EUR GSST et directrice du Master Études sur le Genre ;
  • Mathieu Trachman, responsable scientifique et technique adjoint de l’EUR GSST ;
  • Laure Bereni, co-responsable des partenariats extérieurs ;
  • Michel Bozon, directeur adjoint de la formation doctorale ;
  • Saba A. Le Renard, co-reponsable des relations internationales ;
  • Clyde Plumauzille, co-responsable des partenariats extérieurs ;
  • Juliette Rennes, directrice de la Formation doctorale et co-responsable des relations internationales ;
  • Christine Garcia, secrétaire pédagogique du Master Études sur le Genre et de la Formation Doctorale Sciences sociales et Genre ;
  • Océane Legrand, chargée de coordination de l’EUR GSST.

Conseil pédagogique

Le Conseil pédagogique prépare et propose au Comité exécutif le contenu pédagogique et les orientations des programmes du Master Études sur le Genre et de la Formation Doctorale Sciences sociales et Genre de l’EUR GSST et statue sur les candidatures et diplomations au niveau Master et Doctorat.

Il est composé de :

Christelle AvrilEmmanuel BeaubatieCéline BéraudLaure BereniMarc BessinMichel BozonIoana CîrstoceaIsabelle ClairLucie DrechselovaAlban Jacquemart • Rose-Marie Lagrave • Saba A. Le RenardMichel NaepelsDelphine NaudierClyde PlumauzilleSophie PochicGeneviève PruvostGianfranco RebuciniJuliette RennesFlorence RochefortSébastien RouxRegis SchlagdenhauffenCamille SchmollSylvie SteinbergMathieu Trachman

Le Conseil pédagogique se réunit également une fois par an en Conseil de perfectionnement et associe alors des professionnel·les hors monde académique. Les membres du Conseil de perfectionnement sont :

  • Anne-Sophie Beau, experte issue du monde non académique, docteure en histoire, autrice d’Un siècle d’emplois précaires (éditions Payot), professeure d’histoire-géographie-éducation civique dans l’Académie de Créteil
  • Ariadine Boussetta, experte issue du monde non académique, ancienne élève et diplômée du master Genre de l’EHESS, secrétaire de rédaction de la revue Monumental et chargée d’édition aux Éditions du patrimoine, Centre des monuments nationaux
  • Emmanuelle Latour, experte issue du monde non académique, sociologue, cadre de la fonction publique en charge des politiques publiques d’égalité de 2004 à 2018, actuellement Secrétaire générale du Conseil national de la protection de l’enfance (Ministère des solidarités et de la santé)
  • Angeline Montoya, experte issue du monde non académique, chargée de la rubrique Amérique Latine du journal Le Monde, spécialiste des questions de genre, droits des femmes et droits humaine, et de l’Amérique latine, ancienne étudiante diplômée du Master Genre, Politique et Sexualité.

Conseil scientifique

Le Conseil scientifique exerce un rôle consultatif et donne un avis sur le projet, les modalités d’organisation scientifique et pédagogique et les modifications du règlement intérieur.

Le Conseil scientifique est composé :

  • de personnalités scientifiques de haut niveau, notamment internationales, désignées par le Conseil d’Administration sur la base de propositions de noms faites par le Comité exécutif et qui participe par ailleurs au jury des contrats doctoraux (liens vers les pages de chacun·e dans leur établissement respectif) :
    • Sébastien Chauvin, sociologue et chercheur au Centre pour les Etudes de genre à l’Université de Lausanne et co-organisateur du BruLau, expert scientifique international, membre du jury des allocations doctorales
    • Mona Claro, Sociologue et co-responsable du Master en Etudes de Genre à l’Université de Liège, experte scientifique internationale, membre du jury des allocations doctorales
    • Débora Gorbán, sociologue, membre du Conicet (Conseil national de recherches scientifiques et techniques (Argentine)), experte scientifique internationale, membre du jury des allocations doctorales
    • Marylène Lieber, sociologue à l’Université de Genève, experte scientifique internationale, membre du jury des allocations doctorales.
  • les personnalités extérieures représentantes du monde professionnel non académique et membres du Conseil de perfectionnement.

Établissements partenaires

L’EHESS est le porteur du projet. Cet établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel accueille 3 000 étudiant·es dont 1 800 doctorant·es (avec près de 250 thèses soutenues par an dans toutes les disciplines des sciences sociales) et 1 200 masterant·es. L’EUR GSST s’adosse plus spécifiquement sur le master « Études sur le genre » actuellement porté par Christelle Avril, maîtresse de conférences à l’EHESS, chercheuse au CMH. Le master regroupe 55 directeur·ices de mémoire appartenant à diverses disciplines et couvrant un large domaine d’expertise : de la famille, du travail, du couple, des espaces ruraux, de la culture, de la santé, des mobilisations collectives, des discriminations et des religions. Au-delà de l’Europe, les directeur·ices travaillent également sur le monde indien, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Amérique du Sud. L’EHESS apporte à l’EUR GSST une offre foisonnante de séminaires ouvertes à tous·tes les étudiant·es (formation réflexive à l’enquête, ouverture aux autres disciplines…). L’EUR GSST s’appuie également sur le service des relations internationales et ses 62 accords internationaux, ainsi que sur le pôle numérique de l’EHESS.

L’Ined est l’unique partenaire de ce projet. Au cours des années 2000, l’Ined est devenu l’un des principaux lieux de recherche en France sur le genre et la sexualité, notamment au sein des unités « Genre, sexualité, inégalités » et « Santé et droits sexuels et reproductifs ». Spécialisé dans les grandes enquêtes statistiques, l’Ined apporte des compétences spécifiques en termes d’approches quantitatives du genre et de la sexualité (formation aux méthodes statistiques, appui à la recherche). Outre les chercheur·ses impliqué·es dans la formation et l’encadrement des étudiant·es, l’Ined dispose de deux services originaux pour le projet : le Service des méthodes statistiques (SMS) propose déjà des formations sur des techniques statistiques spécifiques ; le Service des enquêtes est une autre spécificité de l’Ined dont l’expertise porte notamment sur les populations difficiles à atteindre et sur les données sensibles.

Actualités

Recrutement | 2 postes de DCE pour la rentrée 2022-2023

Recrutement | 2 postes de DCE pour la rentrée 2022-2023

Le master mention Études sur le genre de l'EHESS recrute deux doctorant·es chargé·es d'enseignement pour la rentrée 2022-2023. Le poste est ouvert aux seul·es doctorants et doctorantes contractuel·les et les doctorants et doctorantes contractuel·les ayant déjà...

lire plus

Nos partenaires

Logo du CEMS
Logo du CéSOR
Logo du CESSP
Logo du CMH
Logo du CRH
Logo de l'IRIS