Hélène Paquet

Hélène Paquet

Hélène Paquet

Portrait en noir et blanc de Hélène Paquet
contact

Hélène PAQUET

Laboratoire : CeSSP/CMH

E-mail : helenepaquet@hotmail.fr

Hélène Paquet est doctorante en sociologie au sein du Centre européen de Sociologie et Science Politique (CeSSP) et du Centre Maurice Halbwachs (CMH).

Titre et résumé de la thèse

Journalisme, parcours de vie et militantisme : le cas des journalistes portant la « cause LGBT » dans les médias

Sous la direction de Dominique Marchetti et de Saba A. Le Renard

Ce projet de thèse propose temps de retracer une histoire de la médiatisation des questions liées à l’homosexualité et aux minorités de genre depuis la loi sur le Pacs en 1999, pour voir quels titres traitent la question, et sous quel cadrage. Par la suite, nous verrons également qui, du côté des journalistes, sont ceux qui participent à la construction de ces discours, et dans quelles conditions au sein des rédactions. Il s’agit ainsi de mieux comprendre les liens entre militantisme et carrière professionnelle et personnelle et comment cela explique les discours médiatiques sur ces questions. L’objectif est d’expliquer le traitement médiatique de ces questions en regardant les conditions de production de l’information et les propriétés des journalistes qui les couvrent.

Plus d’informations sur le site du CMH.

Lise Cottet

Lise Cottet

Lise Cottet

contact

Lise COTTET

Laboratoire : CMH

E-mail : lise.cottet@ehess.fr

 

 

Lise Cottet est doctorante en sociologie au sein du Centre Maurice Halbwachs (CMH).

Résumé et titre de la thèse

Fabriquer le genre dans un univers professionnel masculin. Décisions créatives et
stratégies commerciales genrées des studios de jeux vidéo.

Sous la direction de Sylvain Laurens (CMH)

Ce travail de thèse se penche sur la plus grosse industrie culturelle en étudiant la fabrication des jeux vidéo en France. L’objectif est de comprendre comment s’articule le processus de création du point de vue du genre dans les studios de jeux vidéo, notamment à travers les personnages et les scénarios. Le contexte de production et son influence sur la fabrication des jeux est également analysé. Cette recherche croise les apports de la sociologie du genre avec ceux de la sociologie économique des produits culturels et de la sociologie des profession. Cette thèse s’appuie sur des méthodes qualitatives et quantitatives.

Anna Berrard

Anna Berrard

Anna Berrard

contact

Anna BERRARD

Laboratoire : Cems

E-mail : anna.berrard@ehess.fr

Anna Berrard est doctorante en sociologie et anthropologie au sein du Centre d’études des mouvements sociaux (Cems).

Titre et résumé de la thèse

Le New age au prisme du genre

Sous la direction de Geneviève Pruvost et Irene Becci

Dans cette thèse, nous proposons d’étudier les héritages français du New Age au prisme du genre. Nous souhaitons comprendre la manière dont certaines pratiques  peuvent constituer des formes « d’écoféminismes ordinaires » et des leviers de subversion ou de renforcement de l’ordre de genre.
En considérant historiquement les domaines du développement  personnel, du bien-être et de l’ésotérisme comme des héritages du mouvement New Age des années 1980, nous étudierons, à travers une socio-histoire du New Age comme phénomène éditorial, la manière dont le genre a joué un rôle déterminant dans la diffusion, l’appropriation et l’évolution de ces pratiques.
De plus, à partir d’une enquête territorialisée et comparative dans la Drôme et à Lyon, nous interrogerons la manière dont différents  héritages du New Age rencontrent sur un territoire des pratiques écoféministes « ordinaires » et nous en étudierons les usages.
Nous nous concentrerons enfin sur les relais spécialisés du New Age et en particulier sur les pratiques de sexe tantrique et les pratiques somatiques (en considérant l’aspect thérapeutique, l’aspect de la formation et les salons et festivals). Leur attache aux corps, l’appropriation de traditions spirituelles non-occidentales ainsi que leur large diffusion en font des exemples paradigmatiques pour comprendre la manière dont les héritages contemporains du New Age sont traversés par des rapports de genre, de race et de classe alors même qu’ils constituent aussi des leviers de politisation et de subversion de l’ordre de genre.

Plus d’informations sur le site du Cems.